CFDT Transports Bretagne

Page d'accueil | Adhésion | contact | Elections | mentions légales

Page d'accueil

CFDT TRANSPORTS BRETAGNE

LABEL SOCIAL

Label Sokial an Ttrañsportoù e Breizh
COMMUNIQUE DU 6 Décembre 2018

Suite à la réunion de ce matin avec Mme La MINISTRE DES TRANSPORTS, celle-ci à de nouveau confirmé l'introduction dans la Loi LOM des règles de majoration des heures supplémentaires à 25 et 50%.

Les Organisations Patronales viennent, elles aussi, de confirmer à nouveau, ces règles de majoration.

LA CFDT S'EST AINSI VU CONFIRMEE SUR SES POSITIONS SUR CE DOSSIER !

COMMUNIQUE...

COMMUNIQUE INTERNE

UFR FGTE CFDT

DU

5 décembre 2018
A l’occasion d’une audience informelle auprès de Madame la Ministre des Transports, la CFDT a été rassurée sur les éléments liés à la fois au paquet mobilité européen et à la procédure via la loi LOM de décompte des heures supplémentaires.

Face à l’urgence sociale et soucieuse d’avancer concrètement sur le pacte social des salariés et des retraités du Transport, la CFDT a indiqué qu’elle souhaitait proposer aux employeurs l’ouverture sans délais d’une négociation « Pouvoir d’achat » portant sur un 13ème mois conventionnel pour l’ensemble des catégories professionnelles et la neutralisation de la DFS « Déduction forfaitaire spécifique » afin de permettre un calcul plus juste des pensions de retraite.

La CFDT a par ailleurs averti le Ministère sur des mesures adaptées pour l’accompagnement des salariés dans le cadre des transferts d’activités notamment dans les secteurs de la logistique et de l’OPTILE IDF.

La CFDT a sollicité l’État dans :

- le dossier du congé de fin d’activité ; - l’accélération des procédures d’extension des accords ; - le dossier plan de sauvegarde de Ouibus.

Enfin, la CFDT a rappelé son attachement à la mise en place de lieux de négociations sur l’avenir social, technologique et environnemental des métiers du transport et de la mobilité.

Heures supplémentaires à 25 et 50 %
dans les transport routiers,
Rien ne changera !

Suite à l’arrêté du conseil d’état du 28 novembre 2018 visant à annuler la deuxième phrase de l’article R3312-47 du code des transports, l’UF Route CFDT a interpellé Madame la Ministre des transports Elisabeth BORNE.

En effet, cet article donnait à la branche la primauté en matière de valeurs des taux de majoration des heures supplémentaires, mais était en contradiction avec la nouvelle écriture de l’article L.2253-3 du code du travail modifié par l’ordonnance 2017-1718 du 20 décembre 2017-art. 1

Madame la Ministre suite à notre interpellation, nous a fait parvenir un courrier qui garantit le rétablissement du dispositif initial par l’introduction d’un article 42 dans la loi LOM qui donnera à la fixation du taux de majoration des heures supplémentaires la base légale qui lui manquait.

L’UF Route CFDT sera vigilante à son écriture et à sa mise en application dans le délai de 9 mois accordé par le Conseil d’Etat pour l’application de sa décision.

Flash Infos


LE MOT DU SECRETAIRE GENERAL

LE SYNDICAT CFDT Transport Bretagne

Le secteur des transports a été perturbé par les ordonnances à travers un gouvernement qui a été constitué de l’avis de nombreux français pour REFORMER et non pas pour DEFORMER le pacte social national.

La volonté du MEDEF se trouve dynamisée à faire toujours plus de profits au mépris des conditions et du temps de travail.

Le combat des ordonnances a été long, ce combat a été rude, mais à cette heure grâce à notre stratégie de pression, nous avons arraché un accord qui reconnaît les spécificités transport pour tous les secteurs de la route.

Face à la rigidité dans l'imposition des ordonnances, la qualité du dialogue social de cette négociation a redonné des couleurs au paritarisme et à la démocratie sociale.

Notre secteur d'activité souvent raillé pour ses relations musclées sort par le haut d'une situation de crise sans précédents.

Si tout n'est bien entendu pas résolu, le socle conventionnel est sanctuarisé...

C'est également un signe fort pour les jeunes qui pourraient s'intéresser à nos métiers.

Je tiens à remercier l'ensemble des militants de notre Syndicat pour leur implication, tous les membres du CORTEM pour leur dévouement et notre Confédération pour son soutien si utile par l'intermédiaire de Laurent BERGER et Thierry CADART.

Je suis fier d'avoir été élu comme Secrétaire Général du Syndicat CFDT Transports Bretagne au Congrès d’Erdeven et je suis convaincu que nous allons avancer sur notre pacte social dans l'esprit d'un dialogue social renforcé.
Le maintien des acquis sociaux doit être une priorité face à un MEDEF qui refuse de nous entendre et qui utilisent le contexte européen pour mettre en pièce notre droit social français, tout en sachant le manque de 30 000 postes de conducteurs en France.

Certains délocalisent et justifient leur choix par des salaires français trop élevés, donc non compétitifs, mais utilisent l’affrètement étranger pour améliorer leurs profits.
L’exclusion du Transport des directives « Travailleurs détachés » est inacceptable.
Nous devons maintenir une pression sur le Gouvernement et le MEDEF afin d’éviter une nouvelle régression sociale.



Il faut également avoir en tête que la conjoncture sociétale renforce le besoin de partenaires sociaux formés à l’exercice d’un dialogue social de qualité dans l’entreprise pour relever des défis qui imposent de l’agilité économique et sociale. La référence à l’article 33 de la loi travail précise l’institution de formations communes employeurs/managers et représentants /référents des salariés.

Ceci justement à l’heure où il va falloir appréhender le renouvellement générationnel de l’ensemble de ces partenaires sociaux et où l’Etat montre des signes de désengagement dans les négociations, voulant se borner à un rôle de facilitateur.

Une production bretonne existe avec le dispositif de formation « Pour un dialogue social de qualité » imaginé pour soutenir et populariser l’objectif de ce dialogue social de qualité au cœur des entreprises. Il prolonge dans les choix pédagogiques, de co construction et de co animation l’originalité de départ : faire travailler toutes les parties prenantes au même niveau de responsabilité et d’implication, de la gouvernance du projet à son opérationnalité.



La France a intérêt à disposer de corps intermédiaires rompus au dialogue social de qualité, car ils constituent le premier rempart au populisme ambiant sur son territoire et dans les entreprises qui y sont implantées.
Au niveau national, la CFDT est devenue la première organisation syndicale dans le secteur privé.
Nous nous en félicitons toutes et tous….

Le slogan des 10000 est "le progrès social, c'est nous !",
Chers amis, Chères amies, nous devons collectivement le mettre en ROUTE......
   
SECRETAIRE GENERAL : BOURGEON Stéphane
SECRETAIRE GENERAL ADJOINT : ADANE Olivier
SECRETAIRES GENERAUX ADJOINTS PAR SECTEUR
RICHARD Gildas Dpt du 22
RAMBAUD Fabrice Dpt du 29
ADANE Olivier Dpt du 35
BOUDARD Loic Dpt du 56
TRESORIER GENERAL : REXAND Frédéric
TRESORIER GENERAL ADJOINT : RAMBAUD Fabrice
TRESORIERS GENERAUX ADJOINTS PAR SECTEUR
 
DIRUIT Raoul Dpt 29
REXAND Fred Dpt 22
REXAND Frédéric Dpt du 35
LE BOURSER Jean-François Dpt du 56
MEMBRES
FLIPEAUX Pascal BONY Jean-Yves COLLET Guy ODIC Jocelyne
LUCAS Hermann COURALET Youenn LANNAY Sébastien BONIZEC Christophe
CETOUTE Eddy BIHAN Jacques ORDUREAU Anthony MERDRIGNAC Alain
DAGORNE Nadine      

RAPPEL IMPORTANT



Suite aux modifications européennes des relevés d’identité bancaire, et pour des raisons de facilité ainsi que pour éviter certains impayés, le Syndicat CFDT Transports Bretagne a mis en place le prélèvement mensuel des cotisations.

Ceci n’a aucune incidence sur les montants prélevés, et n’occasionne aucun frais.
Comptant sur votre compréhension.

Les adhérents qui ne reçoivent pas d'informations par mail en provenance de "INFOS TRANSPORTS" peuvent nous communiquer leur adresse internet.

LES RESPONSABLES DU SYNDICAT


Flash Infos